La construction

Les vols

Galerie

Auteur : Bruno Guillard

Du 2 Mai au 12 Juin 2022

Du 2 Mai au 12 Juin 2022

Connection des capteurs EMS
Ce petit connecteur est un réducteur de débit.
Il y en a 2 sur l’avion ….1 sur la sortie du cylindre 3 pour la prise d’air pour les Pmags
et 1 sur le circuit essence à la sortie de la pompe mécanique.
Pendant mes essais moteurs, je n’avais pas de pression essence affichée ni de consommation sur le fuel flow.
Après avoir accusé tout le monde, EMS, EFIS, Branchement Electrique …….j’ai démonté le circuit et j’ai pu voir que le connecteur semblait bouché……sauf qu’à la loup en fait le foret avait cassé dedans à la fabrication. Conclusion j’ai refait un trou de Diamètre 1mm et cette fois j’ai soufflé dedans pour vérifier le passage.
Rivetage de la dernière tôle celle qui recouvre devant le canopy. Une galère a riveter.
Felis en position ……
La récompense, un tour de Jodel.
J’ai fait aussi la pesée.
Je le savais relativement lourd.
C’est parce que moi j’ai mis tous les rivets et pas les autres constructeurs hihihhi
514 Kgs avant peinture
Il faut tenir compte du fait d’avoir une pas variable et un moteur déjà un peu lourd face aux Aéroport Power
Le controle OSAC est passé cette semaine, j’attends le papier d’autorisation du premier vol
Du 11 Avril au 1 Mai 2022

Du 11 Avril au 1 Mai 2022

Préparation des caches à l’emplanture.
La tôle n’est pas évidente a préparer, il faut laisser un jeu important d’environ 4 à 5mm pour le joint et pour le montage il faut utiliser les trous préparés et beaucoup tirer dessus.
J’ai meulé la tôle pour laisser un jour avec le fuselage en plusieurs fois.
Et attention au sens du montage du joint ……
J’ai terminé aussi la partie gauche, l’alimentation essence avec le filtre Andair….
Ensuite j’ai calibré mes réservoirs ……
Pour ce faire, j’utilise 4 bidons de 20 Litres avec une marque à 10 Litres et je place l’avion en niveau de vol.
Je lance la Calibration du sensor du réservoir de 10 Litres en 10 Litres.
Coté gauche j’ai un flop tube donc la jauge dans la deuxième baie et coté droit j’ai une alimentation rigide classique avec le jaugeur en bout de réservoir.
Déja les 80 litres ne tiennent pas …..plutôt 78 litres.
Ensuite coté classique pas de problème pour monter et calibrer jusqu’en haut mais coté flop tube il compte bien de 0 à 55 litres environ et après il reste bloqué à 60 ….ce qui est normal au vu de la position du capteur dans la deuxième baie.
Le principal est qu’il compte bien en dessous de 55 litres…….
Ensuite montage des ailerons d’abord et des volets après.
Je vérifie les longueurs filetées des raccords pour être sur de rentrer au moins la moitié.
Pour visser l’écrou des ailerons …..petits doigts pas facile……j’ai raccourci une clé de 3/8
En plaçant l’aileron vers le bas, on atteind correctement la vis.
Ensuite les volets…..il faut les meuler sur la partie supérieure ( ils sont finis sur les Quick ) pour venir épouser le long du fuselage.
Ainsi quand ils sont remontés ils plaquent sous le fuselage.
C’est la commande des volets
Les volets sont montés sur le fuselage par 2 tringles par moitié.
La pièce centrale bloque les 2 tringles.
Bras de commande qui actionne les volets.
Petite équipe qui s’occupe de l’épluchage de la protection des tôles
Et pose du Logo sur l’empennage ……..
Petit nettoyage de l’avant pour commencer a monter les mousses et les tapis
Et voila l’avant au sol est terminé
Qq photos du fond du fuselage avant de fermer la trappe…….
Et voila le fond est fermé…..
Maintenant un grand moment …….premier démarrage moteur
Par expérience on va prévoir l’extincteur à coté.
La casquette officielle du CEV des essais en vol
Bon on va l’attacher à l’auto par prudence.
QQ petits contrôles finaux
Check avant d’essayer ……..
Il a pas démarré du premier coup ……le calage des magnétos n’étaient pas corrects.
Mais dès le calage effectué ……..Nickel…….Yessss
Du 7 Mars au 10 Avril 2022

Du 7 Mars au 10 Avril 2022

Je commence qq finitions a la maison avant le déménagement imminent.
Les caches viennent de chez EC. Ils sont pas mal du tout.
Celui du bas c’est vraiment pour essayer il est juste posé.
Je vais fixer les 2 systèmes de bridage de la verrière sur le fuselage.
Je fabrique une petite cale en bois pour compenser la pente et me permettre de le placer dans le guide.
Comme ceci. Après réglage de la hauteur de la pièce avec le système de bridge,
Attention de ne pas oublier l’épaisseur du joint entre le canopy et la face d’appui.
il reste a descendre le canopy et fixer l’ensemble.
Et voila. Attention l’ajustement est important pour bien brider l’ensemble sinon il vous restera a faire des trous oblongs pour avoir du réglage.
Voila le type de joint que je vais monter.
Le grand jour du déménagement est arrivé.
Du calage des mousses et de la douceur …….
C’est un moment un peu spécial …..intéressant mais qui va laisser un vide dans ce garage.
Viens le tour du fuselage.
un petit roulage sur la remorque et c’est parti.
Déchargement au Hangar.
Et voila sa nouvelle maison.
Montage de l’hélice…….cette fois ci définitivement.
Montage du Cône d’hélice.
Bridage au couple avec une clé déportée.
Fils freins sur les 6 Boulons 2 par 2.
Je n’ai que la photo de ce fil frein que j’ai refait …….pas joli celui là.
Bridage et fil frein sur la patte de l’alternateur
Fabrication d’une clé déportée pour serrer au couple le filtre à huile.
Systeme en action
L’équipement pour la mise en croix. Sur la photo c’est juste pour une aile.
J’ai fabriqué des petits pieds de biche pour faciliter le retrait des boulons sans frapper comme un damné……
Les 4 boulons du bas sont les boulons provisoires utilisés pour la mise en croix provisoire. Ils sont 3/100 plus petits pour faciliter l’engagement.
Mise en niveau de vol en prenant la référence sur le bord de passage pour rentrer dans le cockpit.
Je m’aide de ma table réglable pour ajuster correctement niveau.
Ensuite réglage de l’incidence comme indiqué au plan.
Attention à la cote c’est bien entre la face inférieure de la cale qui est sur l’aile et le bout de la cale…….en allant un peu vite j’ai failli me tromper de 4mm l’épaisseur de la cale.
Vous ne verrez pas ça sur un Quick ou les pièces déjà posées.
Sur un slow on a pas la côte sur le plan et donc il faut recouper les pattes arrières qui sinon buttent sur la nervure et empêchent de rentrer correctement l’aile.
Voila la bonne côte c’est un petit 39 ….
( on aurait pu aussi prendre a peu près la cote sur le plan sur la coupe échelle 1/2 )
Ensuite après avoir aligné le fuselage sur une droite, on règle les ailes sur une perpendiculaire avec des plombs et on vérifie les distance entre le bout de l’aile et un point sur l’arrière sous la queue. Rassurant c’est tombé pile à 1mm ……..
Le but étant de percer et calibrer le trou pour cette vis qui va fixer l’incidence.
Et voila une belle journée
Je vais pouvoir préparer le circuit air et essence pour les réservoirs.
J’ai épaule des rondelles qui vont se mettre sur le passe cloison.
Fixation parfaite.
Ensuite le circuit Air.
Et pour finir le circuit essence coté droit.
Un peu différent des autres constructeurs, j’ai choisi de monter un filtre dans chaque emplanture plutôt qu’après la pompe.
Tôle d’emplanture entre le fuselage et l’aile. Il faut l’ajuster avec un jeux constant d’au moins 4 à 4,5 mm pour la place du joint d’étanchéité entre l’aile et le fuselage.
La partie derrière le longeron est très serrée
La partie devant le longeron permet de préparer les liaisons air / essence des réservoirs.
Et voila la tôle
Et le joint qui va faire la liaison
Petite photo des 8 boulons longerons entre la partie de l’aile et la partie centrale.
Les 2 boulons au centre servent a tenir une cale entre les 2.
Du 21 Février au 6 Mars 2022

Du 21 Février au 6 Mars 2022

Fabrication maison d’une chandelle pour lever l’avion au niveau du bâti.
En fait sous les ailes c’est pas évident et pas prudent surtout sur les classiques.
Je pense que c’est bon pour un classique mais trop haut pour un tricycle …a vérifier.
Petite séance sur les 2 trappes au dessus devant le Canopy.
On voit la cale de 0,6mm que j’ai faite pour compenser l’épaisseur du joint d’étanchéité.
J’assemble le tout pour vérifier les jeux …
Le joint d’étanchéité en Néoprène.
Et voila l’ensemble est flush avec des petites vis #6
Petit tour à la peinture Epoxy et montage des Nutplates K1100-06.
On monte le tout avec du joint Sikaflex ( après avoir bien scotché partout )
et rivetage.
Et voila l’ensemble fini propre étanche.
Blocage des écrous de roue avec une goupille
Je pince le pneu après l’avoir dégonflé sinon le forêt ne passe pas.
Je pointe correctement l’emplacement sur la fusée avec du #30
Et de chaque coté.
Ensuite démontage de la roue pour faire le trou d’abord de chaque coté et ensuite de part en part avec le forêt long.
Et voila les écrous freinés.
Finition de la fixation des fairings hauts.
Je commence a regarder pour mettre les bottes.
J’ai mis un rivet pop a peine serré au milieu à l’arrière pour faire le calage.
Pose du rideau de protection de l’électricité.
Ce sera plus pratique qu’après avoir tout fermé.
Bien fait avec les encoches pour le canopy.
Et pose de l’immat provisoire …….Le déménagement s’annonce maintenant rapidement.
14 au 20 Février 2022

14 au 20 Février 2022

Petit accessoire qui s’avérera très utile …..
On ne sait jamais ou mettre les casques quand on descend ou quand on monte sans que ça gêne ou à la vue de tous ou protégé du soleil ….sans les mettre par terre.
Languette support rabattable qui reste bien coincée en haut.
Et hop le casque est protégé invisible et ne touche pas au sol.
Le fils de Pascal Groell les fait en impression 3D …..
Autre accessoire …un Cover pour protéger l’électricité entre le Panel et le subpanel.
C’est une toile scratchée qui évite que l’eau s’écoule quand on lève le canopy avec de l’eau dessus. Utile et efficace.
J’ai refait les tiges qui bloquent le canopy dans les oreilles et permettent l’articulation.
A droite j’avais seulement arrondi le bout mais pas suffisant pour bien guider le canopy au démontage remontage.
J’attaque les pantalons ……les cache jambes de train.
Il faut monter une charnière pour assembler ce fairing autour de la jambe de train.
C’est assez délicat a réaliser, l’ensemble doit bien coulisser car souvent utilisé pour démonter remonter.
J’ai raccourci de 6cm le pantalon par rapport au plan de vans en coupant la partie haute plus large.
Les rivets sont montés décalés pour ne pas tomber face à face au serrage de la charnière.
Voila ce que donnera l’ensemble fini ….un fairing en haut et un en bas pour la jonction de la jambe avec le fuselage et la botte en bas.
On voit la tige de liaison de la charnière en bas qui sort et que je devrai encore fixer.
Quand c’est ajusté, ca donne ça.
Normalement Vans nous donne la méthode pour fabriquer les fairings mais il y a des sociétés qui le font très bien aux USA……ETC FAIRINGS
Et je rajoute tout de suite cette option qui est dans les plans de Vans ( DWG C3 dans les plans du RV7 )
C’est du bois taillé à la forme du train qui va permettre d’absorber les vibrations ( avant / arrière ) à certaines vitesses .
On colle les bois au SIKAFLEX 521 ….tenu avec les serflex pendant 24 Heures.
Attention pour régler l’orientation J’ai remonté le pantalon et le fairing pour me guider.
Ensuite quand c’est sec, on recouvre le tout de 2 couches de fibre résine.
Reste a sécher…….
17 Janvier au 13 Février 2022

17 Janvier au 13 Février 2022

Gravage des 2 bouchons de réservoir avec l’immatriculation de l’avion..
Le peintre remplira la gravure de peinture quand on peindra l’avion.
Je suis assez content de cette formule sachant que beaucoup font peindre sur le réservoir dans la peinture, cette solution est discrète.
Rivetage des peaux de dessous des ailes avec mise en place du pitot.
Les ailes sont bientôt finies
On voit les 2 sorties air à qui je fais faire une boucle pour éviter les coudes.
Mise en place de la deuxième caméra fixe en bout d’aile.
J’ai fait un support pour maintenir la caméra
Et voila l’ensemble monté.
Montage pour essais des ailerons qui seront a démonter pour la mise en croix et ensuite à la peinture.
On voit la bague delrin qui sert de butée
Pose de la plaque 100×50 en Inox que j’ai gravé au Laser
J’ai remplacé mes 2 sorties air pour les Pmags qui sont au bon diamètre par rapport au tuyau.
Cadeau de Luc Chedeau.
Les 2 trappes sur le dessus ne me plaisent vraiment pas .
La fonctionnalité me plait mais j’ai suivi le plan de pose Vans et c’est pas terrible.
D’abord les vis sont des #8 avec des Nutplates K1100-08 bien trop grosses et ça déforme la plaque supérieure ….mais ils ont mis des #8 qui sont 2 fois moins chers que les #6.
Et en plus si je veux étancher avec un joint la plaque ne va plus être flush.
Conclusion: je démonte et je recommence avec ma solution.
J’ai recommandé des plaques chez Vans et des K1100-06.
Ensuite je vais faire une cale de 6/10 pour laisser de la place pour un joint Néoprène de 5/100 que j’ai demandé à Francis BRAKL.
Je résous ainsi mes 2 problèmes Esthétique avec des vis plus petites et moins de déformations et étanchéité.
La prochaine je réfléchirai un peu plus…….
Pose d’une protection thermique sur le capot inférieur au niveau des échappements.
J’ai acheté le film chez Exact France qui résiste à 1200°C ….par contre 4 mois d’attente.
Le film est autocollant et se pose très facilement.
Pose des palonniers et raccordement des circuits de freins.
Jean m’a aidé a remplir le circuit et purger le tout …..2 heures pour tout faire.
Il y a d’abord fallu inverser …..je m’étais un peu trompé et la gauche freinait la droite hihihihi.
Sur le coté gauche le câble est celui du parking brake et en dessous le bouton noir et le cable qui passe la cloison pare feux c’est l’alertant air.
Au centre le cable gris c’est le throttle que je dois encore protéger contre l’usure des frottements…..légers certes mais usure quand même.

On commence a voir la fin du chantier pour ce qui est a faire à la maison et je vais commencer a penser déménagement au hangar.
1 au 16 Janvier 2022

1 au 16 Janvier 2022

Le rivetage de la peau inférieure de la première aile est presque terminé.
Ensuite je vais devoir retirer le réservoir car sur l’aile gauche, j’ai un flop tube et sur l’aile droite un tube rigide. quand on a un flop tube dans la première baie du réservoir, on place la jauge, flotteur capacitif sur la deuxième baie. Mais quand le réservoir est monté sur l’aile, on a plus accès à la jauge flotteur et j’ai oublié de sortir les fils.
Voila la jauge du réservoir gauche. En plus j’avais un doute sur le sens de montage pour avoir les bonnes valeurs de résistance pour la jauge et il était à l’envers le bougre.
Dernier détail qui n’en ai pas un …..J’ai retaraudé tous les Nutplates des Z Bracket ( en vert sur la photo ) sur les 21 boulons qui tiennent le réservoir sur le longeron. En effet les Nutplates ne sont pas toujours faciles a mettre et serrer et souvent le serrage de cet écrou pincé n’est pas régulier. je préfère maintenant tarauder les Nutplates et monter les vis avec de la Loctite 222 frein filets faible.
Les 2 fils du Jaugeur …..la consigne et la masse.
J’ai remonté le réservoir sans problème sur l’aile ainsi que les 21 Boulons AN3-4 facilement.
Je vais préparer le montage de la dernière partie arrière tôle + vitre.
On voit souvent l’utilisation de petits bâtonnets pour écarter les 2 pièces a assembler afin de préserver une épaisseur minimale de colle. Cette solution que j’avais employé sur la canopy à l’avant n’est pas géniale et je préfère coller à l’Epoxy un bout de fil électrique de diamètre 1,5 et oublier les bâtonnets.
Idem pour la partie arrière sur laquelle j’avais aussi collé des rondelles AN960-10.
Ces rondelles, c’est pour faire des trous et mettre des clecos de maintien de la peau avec la verrière et en fait 2 suffisent.
Lors du montage à blanc, j’ai choisi de mettre un Cleco de chaque coté pour tenir la verrière le long de la tôle. ( on voit le cleco tout seul ) .D’habitude on voit des montages avec des cales en bois qui poussent la verrière le long de la tôle …. pas facile a caler et pas très efficace. L’avantage des 2 clécos est double. Plus de besoin de ces cales en bois et la verrière est maintenue en bonne position avant / arrière et latérale donc plus besoin de mettre des cales butées devant non plus.
Toujours nos 3 produits …..le 208 pour nettoyer qui sert bien aussi pour retirer le sykaflex un peu partout. L’aktivator 205 primaire avec 20 minutes de séchage, avant le 209 noir qui permet de teinter la verrière pour faire propre et droit le long des scotch et cacher le joint.
On commence par l’arceau central avec un cordon qu’on étale à la spatule bois jusqu’au fil électrique qui donnera l’épaisseur. ( il y a un joint gris à gauche du cache jaune qu’on voit a peine mais qui fait la limite de la colle )
Sur la barre centrale, j’avais collé préalablement un rond caoutchouc de diamètre 6 pour retenir le surplus de sykaflex qu’on ne pourrait plus retirer après.
Ensuite je rajoute un filet de Sykaflex par dessus le fil électrique.
Pose de la verrière et maintien par vérins tout autour.
Bon on accélère un peu la cadence pour la pose de la colle.
Un peu de souplesse pour passer dans le compartiment bagages pour lisser les joints coté intérieur et retirer les scotch de protection.
J’ai voulu travailler sans gants à la fin mais j’ai quand même réussi a me coller du sykaflex plein l’avant bras sur les chiffons sales ….Grrr
Petit détail au centre on voit écarté de 10 cm les 2 collants jaunes. Coté intérieur il y a la barre centrale et à cet endroit si on ne retire pas la protection sur la verrière coté intérieur c’est très difficile de la retirer après.
Et voila l’ensemble au séchage.
Et voila l’ensemble collé avec les joints lissés inter / exter.
Il nous a fallu 4 Heures à 2 personnes pour coller la verrière et faire les joints.
Du 1 au 31 Décembre 2021

Du 1 au 31 Décembre 2021

Fin de la configuration des 2 Efis …..enfin presque la fin.

Toujours les capots et la Canopy ……..entre les choix et les ajustements, la propreté des finitions c’est une partie que je trouve longue …très longue.

J’ai fini d’installer mes cowl flaps électriques.
Par contre il existe 2 types de capots Vans….certains ont un nid d’abeille à l’intérieur jusqu’en bas du capot et d’autres comme le mien ont le nid d’abeille qui s’arrête bien plus haut.
J’avais installé ceux de Alain qui a un capot Vans avec un nid d’abeille complet et je n’ai presque pas eu a caler. Par contre le mien, j’ai du fabriquer des cales de 4mm d’épaisseur tout le pourtour.
Coté extérieur …Et j’aurai a les démonter pour le peintre.
Coté Inter
A force de monter et démonter le capot, j’avais l’impression qu’il avait bougé et plus au centre. Ne voulant pas remonter l’hélice, j’ai fait un flasque de controle.
Un axe au diamètre pour se centrer
Et un flasque au diamètre du cône.
La photo n’est pas bien prise mais il est centré….hihihhi
De profil…..Le capot est plongeant sur le cône.
Sachant qu’il est dit que le moteur descend légèrement quand les tampons se font, il faut le mettre plutôt haut mais dans la réalité après discussion, il semblerait que ça ne bouge pas tant que ça.
La Canopy bouge pas mal et surtout avec les vérins qui sont costaud et la font avancer.
J’ai fini par monter comme tout le monde des butées
En fait ceux sont des tampons pieds de meuble.
Peints Epoxy et les vis serrées au fil freins car après peu accessibles.
Je vais enduire l’avant pour rattraper les défauts.
Je n’ai pas pris de résines mais un enduit Epoxy très efficace et facile a travailler le KP84 de chez Balta. Seul inconvénient il est jaune ……pas très chouette.
Et voila une fois sec et poncé.
J’en profite pour poser les 3 nut plates pour maintenir le capot au milieu.
Voila après avoir réglé la tôle avec le jeux nécessaire pour ouvrir la canopy.
Je pourrai encore faire un joint après quand la tôle sera rivetée.
Bon là c’est un grand moment …….
J’ai monté la charnière pour fixer le capot supérieur le long de la cloison pare feux.
Pour ce faire, il faut passer par la trappe d’huile et à l’aveugle enfiler les 2 tringles.
J’ai essayé plusieurs fois en espérant que les tiges allaient se faire mais je ne trouve pas ça terrible. Ça ne me plait pas et même si certains trouvent que c’est plus propre parce que tout est caché ……et bien ce n’est pas pratique du tout.
Je vais redemonter tout ça et passer à la version Skybolt…..j’entends déjà les critiques.
Peu importe je préfère.
Il y a les adeptes sky bolt et les adeptes charnières comme il y a les adeptes caoutchouc sur les baffles et les adeptes plenum. et bien les 50 Vis du plenum a retirer pour regarder les bougies supérieures ….ça me gaverait.
Au final je vais avoir conjugué les charnières et les skybolt sur ces capots.
Pas moins de 15 Skybolt pour tenir le capot quand il en faut 4 sur un DR401.
Comme sur le plan Vans j’ai calé avec une cale 0,032 ….;donc cloison pare feux ensuite cale ensuite skybolt.
Fin de la préparation, j’ai tracé le centre et fait les embrèvements pour les rivets.
Le petit galet est en fait un aimant…..j’ai le même en dessous et ça permet de trouver la position pour les capots non transparents.
Je reboucherai les trous que j’avais fait pour la charnière plus tard.
Je contrôle avec une bille aimantée aussi avant de percer ……c’est vraiment précis.
Et voila le tout remonté
Je positionne ma vitre arrière après l’avoir découpée aux cotes en débordant de 25mm pour le collage.
Je règle la position en laissant un espacement de 1,7mm ( batonnet en bois ) entre le canopy et la vitre arrière.
Et pour bloquer la position de la vitre, je perce 2 trous dans le plexi et la tôle pour mettre des clecos. ( ceci tout seul sur la photo)

ET VOILA LA DERNIERE PHOTO DE 2021
DEJA 2450 HEURES REALISEES ……2022 SERA L’ANNEE DU PREMIER VOL

BONNES FETES DE FIN D’ANNEE
mi, venenatis, fringilla nec Phasellus risus justo leo efficitur. odio